"Le secret de la réussite, c'est de faire de ta vocation des vacances." Mark Twain

 

2 janvier : 


*En train d'engloutir une soupe bizarroïde à base de bouillon de volaille dégraissé, de pak choï sauvé de justesse de la péremption et d'oeufs frais. Ben quoi ? Faut bien finir ce que j'ai en attendant de refaire des courses. Naaaaah.*

Encore une année qui démarre... Et c'est l'heure de la détox. Enfin, si on peut parler de ça sachant que ces derniers temps je ne mange pas vraiment. En ce moment je mange n'importe comment, ou sinon pas assez normalement à mon sens. Une salade composée, un sandwich et un yaourt ne constituent pas un repas digne de ce nom, merde! 

Enfin après, je dis ça c'est pour faire criser la mère Maïté puisque y a plus le père Coffe pour dire qu'en ce moment je bouffe de la merde. On se débrouille avec ce qu'il reste. 

giphy

Ah ben si, y a quand même quelqu'un pour me le dire clairement. Allez, je fais mes valises et je pars faire une cure en Sibérie.  C'est encore loin le Sevvostlag ??? 

6 janvier :  

Je commence l'année 2019 en cherchant encore mes objectifs et résolutions à tenir, comme tout bon quidam qui se décide à tenir dans le droit chemin encore plus intensément que l'année passée. Qu'en dire, à part que vu comme je suis lancée depuis au moins un an, je pense pouvoir tenir la bite et le gland la barre et le vent assez correctement pour envisager sereinement le changement de cap amorcé depuis mai dernier ? 

13 janvier : 

Journée de la flemme officiellement ouverte. De toute façon c'est dimanche.... 

Beaucoup de choses à faire cette année, mais j'avance avec la certitude que j'ai commencé à construire quelque chose de concret et surtout de bénéfique. Le tout est de tenir et surtout d'entretenir ce qui se construit, sachant qu'un imprévu peut tout foutre en l'air dans les plans. J'ai deux concours de prévus cette année, dont un où je pense m'inscrire. J'ai une vie privée à construire et protéger, voire à renforcer. C'est toujours une bonne chose de se dire que la Vie peut nous sourire, mais je pars du principe que ce sourire doit être mérité. 

Comprenez que non, mon bonheur actuel ne m'a pas été livré clés en main. Mon bonheur, c'est une graine qui était plantée quelque part dans un terreau a priori pas très favorable. Une graine qui a poussé silencieusement sans que je m'en rende compte. Une graine qui germait depuis un an et demi avant de donner une jeune pousse à protéger ardemment dés son apparition. 

Je suis à mon bureau, aujourd'hui je ne glande rien ou presque, à part travailler mes textes et répondre à mes besoins premiers. JOURNEE DE LA FLEMME. Avec un grand F. Mais tellement la flemme que j'ai l'impression étrange d'être en vacances sociales depuis x années et qu'avec le temps, je ne sais pas comment je dois le considérer. Pas forcément avec désespoir, mais pas avec fierté non plus je crois. Quoique y a des jours ou c'est quand même un avantage. 


J'en aurais bien dit davantage, mais vu la journée qui s'est amorcée... La flemme :-P 

Des bisous et à très vite.