On dirait moi au réveil, après une nuit blanche et trois heures de sommeil. ^^ Sinon, toujours aussi flippante presque 20 ans après, c'est bon ça. (Chris Cunningham, Mental Wealth, Sony (Playstation), 1999.)

De retour au bercail, j'ai toujours l'impression que ça fait une éternité que je me suis absentée. En stand-by sur HdL en ce moment, mais quand même, je m'efforce de venir faire un petit coucou à ceux et celles qui me suivent et qui se demandent peut-être ce que je peux bien faire en ce moment pour être autant en retrait. Pas de raison d'abandonner mes lecteurs, même si ça ne fait qu'un mois que je n'ai rien publié. 

Disons qu'en ce moment, je suis sur un projet qui va me demander du temps, un effort mental et beaucoup de cohérence, dans la mesure où mon avenir est directement concerné. 

Mais aussi, et par dessus le sujet travail/insertion professionnelle, je profite de mon temps pour me consacrer à une belle relation qui m'apporte beaucoup et que j'espère fortifier au mieux. Rien ne vaut une relation amoureuse vécue dans une calme tendresse et une saine ambition, malgré les tensions occasionnelles, la maladie... Il y a des années je n'y pensais pas. il y a encore deux ans je ne m'attendais plus à rien.

Mais je peux aujourd'hui vous confirmer qu'il suffit de peu. Qu'il s'agisse de reprendre espoir, de le renforcer ou d'en faire quelque chose de concret. Il suffit de peu pour que quelqu'un devienne tout, et qu'on devienne tout pour lui/elle. Je n'ai pas inventé ce principe, mais je peux au moins vous le confirmer, c'est la moindre des attentions. 



C'est devenu troublant pour moi de savoir profiter de mon appartement quand j'y suis seule. Troublant mais loin d'être problématique, dans la mesure où il faut bien profiter de ce que l'on a sans trop s'inquiéter de ce qu'il adviendra de nous-mêmes à l'avenir. 

En ce moment, j'écris en vidant des tasses de thé au son des Gymnopédies de Satie, histoire de calmer et d'ancrer suffisamment mon esprit avant de retrouver une amie. Tiens, un avantage ! Ecouter du classique sans écouteurs dans mon appartement ! Calmer et ancrer l'esprit, j'y arrive encore mieux grâce à plein de choses, mais depuis ma première consultation d'un praticien en médecine chinoise et la prescription par celui-ci d'une poudre spécialement concoctée pour mon trouble (voir "Une nana se rebiffe : Alerte rouge !" où j'en cause allègrement), je supporte mieux beaucoup de choses. Mon trouble ? Le feu du coeur, vous connaissez ??? Selon le PDF trouvé sur le site zhongyi.net, on peut lire à ce sujet (attention c'est un peu long) : 

Feu du Cœur (Xin Huo Shang Kan ou Xing Yang Pian Kang) 

Palpitations, soif, ulcérations de la bouche et de la langue, agitation mentale et physique, conduites "impulsives", sensation de chaleur, insomnie, visage rouge, urines foncées ou présence de sang dans les urines, goût amer dans la bouche.

Langue : rouge, surtout au niveau de la pointe, gonflée avec présence de petits points rouges, l'enduit est jaune. Une fissure centrale étendue jusqu'à la pointe est possible.
Pouls : plein, rapide et vaste, surtout à la position "Pouce" du côté gauche. Il peut également être précipité (rapide avec des pauses à intervalles irréguliers).
Symptômes clés : ulcérations buccales, soif, palpitations, langue rouge.

Pathologie

C'est un tableau de Chaleur Plénitude localisée dans le Cœur, totalement à l'opposé du tableau de vide de Yin décrit précédemment dans lequel une Chaleur Vide affecte le Cœur. Il englobe plusieurs symptômes de Chaleur tels que la soif, un visage rouge, une sensation de chaleur, une langue rouge, un pouls rapide et vaste, ou précipité. La langue est le bourgeon du Cœur et lorsque ce dernier est envahi par le Feu, l'excès de chaleur peut alors monter à la langue et entraîner des ulcérations. Ces ulcérations, qui comportent un bord rouge en relief, sont douloureuses (les ulcérations qui sont bordées de blanc peuvent être dues à une Chaleur Vide provoquée par un Vide de Yin). L'agitation mentale est très prononcée et vient de l'excès de Chaleur dans le Cœur qui perturbe l'Esprit. Cette "agitation mentale" diffère de celle que l'on trouve dans le vide de Yin du Cœur dans la mesure où elle est beaucoup plus grave et où le malade est plus agité, plus nerveux, il a plus chaud, et de façon générale, est plus «pléthorique».

 Etiologie

Des problèmes émotionnels comme une anxiété chronique, des soucis permanents et de la dépression peuvent entraîner un Feu du Cœur. Ces émotions, si elles se prolongent, peuvent engendrer une stagnation de Qi et lorsque le Qi stagne pendant plusieurs années, il peut engendrer le Feu. Ainsi une stagnation de Qi prolongée qui accompagne un état dépressif peut se transformer en Feu et présenter les apparences d'un tableau de Feu du Cœur. De nombreux malades qui souffrent de dépression chronique présentent les signes de ce tableau, même si par ailleurs, ils paraissent très ralentis et manquent de vivacité. Autrement dit leur apparence peut faire penser à un tableau de type Vide, alors que tous les autres signes et symptômes désignent un Feu du Cœur, tableau de type Plénitude. Le Feu du Cœur provient souvent d'un Feu du Foie. Il peut être engendré indirectement par toutes les causes responsables d'un Feu du Foie, comme la colère, la frustration et le ressentiment.


Voilà voilà.... J'espère que vous comprenez mieux désormais ce qui m'agite en plus de mon mal d'origine. 


Rentrée de centre-ville (enfin rentrée depuis une bonne heure seulement^^) je vais pouvoir vous annoncer quelque chose :

en parallèle d'Histoire de Lo, je réfléchis à l'éventualité de commencer un deuxième blog à compter de novembre ou janvier. Je pense pouvoir vous donner plus d'infos d'ici novembre cependant, pour la simple et bonne raison que je risque fort d'être un peu prise les prochains jours (RDV médicaux, etc...).

D'ici là, portez-vous bien, je reviens vite. Je vous embrasse fort.